Vecteurs des services

Le Gypaète barbu,

est une espèce emblématique des Pyrénées; c'est le rapace le plus menacé d'Europe avec 60 couples en France, dont 44 couples reproducteurs sur le versant français des Pyrénées.

En ce qui concerne la péninsule ibérique, dans les Pyrénées les effectifs sont de 130 couples, répartis en trois régions toutefois très majoritairement installés dans les Pyrénées centrales. L'espèce ne parvient pas à étendre son aire de répartition en dehors des territoires de reproduction de cette zone centrale.
Les zones situées à l'ouest de la chaîne (Pays basque, Navarre) sont particulièrement importantes. Elles offrent des corridors naturels pour la recolonisation des Cantabriques, montagnes à fort potentiel pour cette espèce.

Espèce inscrite à l'annexe 1 de la Directive européenne n°79/409 dite Directive Oiseaux

En danger sur la liste rouge des espèces à surveiller en France.

Espèce bénéficiant d'un plan national d'actions (2010-2020) validé par le Ministère de l'Ecologie par son service déconcentré, la DREAL Aquitaine.


Le Vautour percnoptère, 

est également une espèce emblématique des Pyrénées. Elle est représentée par environ 90 couples en France dont 71 sur le versant nord des Pyrénées.

Il a été dans un passé récent, un oiseau assez commun dans les Pyrénées ibériques. Pourtant, il est à présent, proposé pour être inscrit dans le catalogue national espagnol comme "en danger d'extinction" en raison de la forte baisse de ses populations.

Espèce inscrite à l'annexe 1 de la Directive européenne n° 79/409 dite Directive Oiseaux.

En danger sur la liste rouge UICN des espèces à surveiller en France.

Espèce ayant bénéficié d'un plan national d'actions sur l'ensemble de son aire de répartition en France (massif des Pyrénées et sud-est) mis en œuvre par la DREAL Aquitaine. Le nouveau plan court de 2015 à 2024.

Le Milan royal,

Ses populations sont en net recul dans les péninsules de la Méditerranée, principalement en raison du poison, mais aussi par une évolution négative de leur habitat (abandon des activités traditionnelles).

A ce jour, les suivis engagés ces dernières années attestent par le nombre d'oiseaux nicheurs comme par celui des hivernants de la grande responsabilité du massif des Pyrénées pour cette espèce endémique européenne.

Vulnérable sur la liste rouge UICN des espèces à surveiller en France et en Espagne.

Son aire de répartition mondiale est limitée à l'Europe occidentale. Ses effectifs ont tellement diminué ces 20 dernières années dans la plupart des pays que son avenir est menacé.  L'espèce bénéficie d'un plan national d'actions.

Espèce inscrite à l'annexe 1 de la Directive européenne n° 79/409 dite Directive Oiseaux.

Bénéficiaire en France d'un plan national d'actions pour la période de 2018 à 2027.

Le Vautour fauve, 

ses effectifs étaient en croissance ces dernières années, toutefois la situation récente (fermeture des charniers) provoque des modifications importantes dans les populations.

Espèce bien représentée en Espagne : de l'ordre de plusieurs milliers de couples reproducteurs.

Toutefois, L'image sociale du Vautour fauve s'est largement détériorée sur le massif et notamment en France, dans les Pyrénées-Atlantiques et dans les Hautes-Pyrénées. Ce contexte semble engendrer une recrudescence du recours illégal à l'utilisation du poison avec des conséquences sur la population de Vautour fauve mais également sur tous les autres rapaces nécrophages en danger.

Espèce inscrite à l'annexe 1 de la Directive européenne n° 79/409 dite Directive Oiseaux. L'espèce est présente dans toutes les ZPS de la montagne des Pyrénées-Atlantiques et du versant sud pyrénéen.



Crédits images : Gypaète barbu Michaël Kaczmar / Vautour percnoptère : Hellio Van Ingen, Bruno Berthémy, Yann Toutain, Guillaume Fréchet / Milan royal : Michel Queral, Ghislaine et Thierry Nicaise, Louis-Marie Préau, Laurent Nédelec, Romain Riols / Vautour fauve : Louis-Marie Préau.

POCTEFA ECOGYP 2017-2019

illustration actu1

Este proyecto está cofinanciado por el Fondo Europeo de Desarrollo Regional (FEDER) - Ce projet est cofinancé par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) - Eskualdeen Garapenerako Europar Funtsak (FEDER) diruz lagundutako proiektua - Aquest p ...

06-09-2018